Guinée : les conseils de L’honorable Damaro Camara à Me cheich Sakho/ << ce serait un risque de s'attaquer au patron de la majorité >>

Banniere CBG
C’est une histoire inoubliable pour le ministre de la justice, Me cheick Sakho qui sitôt, s’est rendu à l’hémicycle pour assister à l’adoption du nouveau code civil renvoyé par la seconde lecture. En sa présence, le ministre Cheick Sakho à subi la fouguette de l’élément farouche D’Alpha Condé à l’Assemblée nationales qui, en la personne de l’honorable Amadou Damaro Camara qui était en discorde avec les magistrats de République. 
Prenant la parole après l’adoption du texte érigeant désormais la monogamie en guinée comme la règle et la polygamie, Le parlementaire  averti le ministre cheick Sakho tout en rendant salutaire l’acte de ses pairs dans la salle. En fraîcheur du gros, le ministre n’a pas réagi.
Lisez les remerciements de l’honorable Damaro : 
« Je remercie l’ensemble de nos collègues pour le soutiens qu’ils m’ont apporté dans ce qu’on a appelé l’imbroglio entre les magistrats et Amadou Damaro. Je voudrais tout simplement dire qu’on m’a prêté des expressions que je n’ai pas dis. Je n’ai jamais dis que la justice était pourris. Je me sens un peu plus policier et mieux policier que ça pour utiliser ces genres de langage. Cependant j’ai dit et j’assume, je persiste et je signe, j’ai dit que la justice en Guinée peine à rassurer les justiciables. C’est ce que j’ai dit et je crois qu’on n’a du travail à faire. Ensuite j’ai ajouté qu’on n’a besoin d’une nouvelle culture de la justice en Guinée. Les juges se prononcent au nom du peuple de Guinée, nous sommes ici par le peuple de Guinée, faut-t-il connaitre la culture de ce peuple pour pouvoir agir à son nom, c’est ce que j’ai demandé. Monsieur le président j’ai un message pour le ministre de la justice. Nous sommes là pour lui, on l’a toujours soutenu dans tous les textes  qu’il nous a envoyé ici, même ci souvent ils n’étaient les meilleurs, mais ce serait un risque parfois de s’attaquer au patron de la majorité qui vous soutienne. Un autre message, c’est à l’association des magistrats. Il y’ a des grands magistrats en Guinée je le reconnais, mais l’association aura tout à gagner en respectabilité en tirant ses membres vers les grands magistrats que nous connaissons. En rapprochant le comportement, le professionnalisme, l’étique, la déontologie vers les façons de faire des grands magistrats, que de tirer vers ceux qui sont fâchés devant les conseils de disciplines qui ont souvent été rétrogradés et punis, la seule différence est que nous ne savons jamais quels sont les magistrats qui sont indélicats. Je félicite le ministre de la justice pour ses efforts qu’il a fait dans son domaines, mais il n’est pas parfait encore ».
 
Abd Akila pour océanguinee.com 
Réagir