Conakry : Des vérités aux angles religieux mais très déplorables, Imam Yaya se confie.

Banniere CBG

Cette affaire de nouvelle constitution Oui où Non commence à descendre dans le monde des religieux ! Un imam a, le seul péché commis dit être opposer au changement de la constitution et proche de l’opposition vient d’être radié par le secrétaire général des affaires religieuses. 

Elhadj Yaya Camara, est l’ancien imam de la mosquée du quartier sonfonia-gare et de la mosquée de Lambangni-Kignifi, a été radié des ses fonctions. Cet imam qui a osé dire la vérité, est interdit de diriger la prière ou de faire des prêches et même de tenir des sermons sur toute l’étendue du territoire national. 

Apprenant cela, l’imam Yaya raconte de nouveau le sombre qui était caché derrière le rideau. Selon l’homme a la voix religieuse, ses premiers ennuis remontent en 2014, lorsqu’il a reçu la figure de proue de l’opposition républicaine, Cellou Dalein Daillo lors d’une prière de vendredi. Un acte déjà qui aurait fait sortir les courroux des dirigeants religieux du pays. 

‹‹ En 2014, Elhadj Cellou Dalein est allé dans la mosquée à Sonfonia-gare pour la prière du vendredi. Quelques jours après le passage de Cellou Dalein Diallo on m’a notifié via un papier que je suis suspendu de mes fonctions jusqu’à nouvel ordre. La raison est toute simple, c’est parce que Elhadj Cellou Dalein est venu y faire la prière du vendredi. C’est ainsi qu’on m’a convoqué au niveau de la ligue nationale pour me demander pourquoi j’ai accueilli Cellou dans ce lieu de culte…, je leur ai répondu que ce dernier est musulman et il est libre de prier où il voudra. C’est pour cela qu’on m’a relevé comme imam à Sonfonia gare ››, a expliqué cet imam dans une vidéo.

Dans ses dires avec force, Elhadj Yaya indique dans la même vidéo que son licenciement vient de l’actuel locataire du secrétariat général de la ligue islamique nationale. 

« Après moult  tractations, le secrétaire général de l’époque, Abdoulaye Diassy a dit que je n’ai rien fait mais que je ne devrais pas recevoir Cellou dans cette mosquée. Ma réponse était de leur dire que je n’ai pas ce poids d’interdire à un musulman d’accéder dans un lieu de culte. C’est suite à cela qu’ils m’ont envoyé à Lambanyi kinifi village comme Imam ratib. Après tout cela, le secrétaire général de la ligue islamique actuel, Aly Jamal Bangoura me convoque à travers un papier dans lequel il est signifié que je suis radié de la fonction d’Imam à travers tout le pays et que je ne pourrais plus faire de sermon même dans les radios ››, dit-il avant de s’insurger contre tout changement constitutionel donnant son aval pour militer derrière les pourfendeurs de la constitution actuelle. 

‹‹ Je n’ai commis aucun crime, certes j’ai dit que je ne suis pas pour la nouvelle constitution ni pour un 3ème mandat. Donc par conséquent, je deviens un membre à part entière du FNDC  je suis prêt à me joindre à eux pour toutes les manifestations qu’ils projetteront. Un jour, des medias m’ont interpellé par rapport à cette nouvelle constitution, j’ai dit que je ne soutiendrais personne qui a des velléités à changer la constitution et je  suis contre tout acte d’atrocités perpétré sur nos concitoyens ››, a fortement rappelé L’imamat Elhadj Yaya Camara.

Il faut rappeler que les imams étaient un jour partis au siège du RPG pour faire la lecture pour le projet de la nouvelle constitution, le jour de la réception aussi du président Alpha Condé en Guinée, d’autres imams y étaient aussi. Où sont-ils, ont-ils été sanctionner ? 

Nous y reviendrons…

Akila Soumah pour océanguinee.com 

Réagir