Guinée-Liberté conditionnelle des opposants au troisième mandat : Faya Milimono satisfait mais déçu du système en place

Banniere CBG

Dr. Faya Milimono, président du Bloc libéral (BL)  s’est affiché d’une autre forme sur la libération provisoire accordée aux opposants de la nouvelle constitution en Guinée.

L’homme a la constance politique qui se réjoui de cette liberté accordée à Abdouhamane Sano et cie, reste quand même déçu de l’attitude du système en place.

‹‹ D’un côté, je me réjouis que des innocents emprisonnés par le système peuvent aujourd’hui retrouver leurs familles, dormir dans leurs lits au lieu d’être dans un milieu insalubre, privé de liberté ››, a dit l’opposant.

Même si cette liberté vient s’ajouter sur l’agenda de la victoire du Front national pour la défense de la constitution (FNDC), l’opposant qui ne cache pas sa déception face à un système en place relique avec des mots moins colériques.

‹‹ Je suis déçu que ce système continue à rabaisser la Guinée, à nier notre histoire. L’histoire de la Guinée, rime avec la liberté. Ce système qui ne fait que repartir des inégalités, continue à confisquer les libertés des citoyens qui n’ont commis aucun acte illégal. Pour ça, je suis déçu », a déploré Dr. Faya Milimono membre actif du FnDC. 

L’image de la Guinée est visée dans cette affaire, soucieux alors de ça, l’opposant invite les cadres guinéens a faire preuve de maturité. C’est dans ça aussi que l’opposant Faya Milimono déplore, indiquant que  « c’est l’image de notre pays qui prend de coup ».

Akila Soumah pour océanguinee.com

Réagir