Birmanie: la peine de prison de Aung San Suu Kyi réduite à deux ans

Par Hassane

La peine de prison d’Aung San Suu Kyi, ancienne icône de la démocratie en Birmanie nobélisée en 1991, ancienne dirigeante de ce pays renversée en février dernier, a été ramenée de quatre à deux ans, a annoncé ce lundi le chef de la junte, après l’annonce de sa condamnation qui a suscité de vives réactions. L’ancien président Win Myint, qui avait a été condamné aux mêmes peines, a également vu sa condamnation réduite à deux ans.

Win Myint et Aung San Suu Kyi étaient poursuivis pour incitation aux troubles publics et violation des règles sanitaires liées au Covid-19. Un tribunal birman les a condamnés, ce lundi 6 décembre, à quatre ans de prison avant que ces peines ne soient finalement ramenées à deux ans par la junte.

L’ancienne cheffe du gouvernement, âgée de 76 ans, doit encore répondre d’autres accusations.

Les peines initiales avaient suscité de vives inquiétudes de la communauté internationale. Le comité attribuant le prix Nobel de la paix s’est dit « inquiet » pour l’ancienne dirigeante birmane, après sa condamnation par le régime militaire.

Avec rfi.fr

Réagir

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de oceanguinee.com