Monopole dans le secteur du commerce en Guinée: Le ministre Gomou fait des révélations choquantes et charges ses prédécesseurs

Invité chez mardi 28 décembre chez nos confrères de FIM FM dans l’émission  » Le Mirador« , Dr Bernard Goumou, ministre du Commerce, de l’Industrie et des PME est davantage revenu sur les raisons du gouvernement à travers son département à interdire toute situation de monopole dans le secteur du commerce en Guinée. A l’n croire, il y avait une pagaille et une discrimination totale dans l’octroi des agréments des investisseurs en Guinée. D’ailleurs, il rappel qu’il ne doit même pas y avoir de monopole en Guinée  » il ne doit même pas y avoir de monopole dans le commerce parce que la loi L 94 du 28 décembre 1994 qui fixe la réglementation de la concurrence et de la liberté du prix interdit purement et simplement le monopole en Guinée. Cette loi en son article 2, indique qu’il ne doit pas y avoir de monopole en Guinée. Cependant en des circonstances exceptionnelles, des mesures temporaires peuvent être prises par arrêté du ministre du commerce« . A-t-il précisé.

Avant d’ajouter de déplorer certaines décisions de ses procédecesseurs. En ces termes, il fustige:  » malheureusement, mes prédécesseurs ont signé des moratoires à certains groupes d’entreprises, à certains individus, à certaines personnes morales en instituant des monopoles de fait. Nous avons trois moratoires qui ont été signés dans notre département. Le moratoire sur la margarine et la mayonnaise, le moratoire sur le ciment et le moratoire sur l’importation du fer « .

Pour ce ministre, sans faire mention d’aucun nom, ses prédécesseurs ont pris assez de décisions qui ne repondaient à aucun principe légale. D’où son exemple prit sur le moratoire de l’huile et de la margarine.  » Quand vous prenez le moratoire de l’huile et de la margarine qui a été donné à un investisseur, qui a investi des millions et des millions de dollars, mais en ricochet vous donnez également un agrément d’implantation et d’exploitation à une autre industrie pour qu’il puisse installer pour fabriquer de la margarine et de la mayonnaise. Hors quand d’autres personnes viennent pour avoir cet agrément, on dit non. Ça veut dire que les agréments sont délivrés selon les têtes des clients. ais ce qui est choquant, on amène ces investisseurs à faire énormément d’investissement et après on voit que le moratoire qui a été donné est juste la signature d’un ministre, ça n’a même pas été fait par arrêté, c’est juste un accord, alors que la loi avait déjà interdit « . 

Un autre passage qui certifie pour les millions de Guinéens et amis (e) de la Guinée, que le pays pour plusieurs années durant n’a été dirigé par aucun principe légal. Comment est-ce qu’un pays peut-il se developper dans des circonstances pareilles ?

Réagir