FNDC : Foniké Manguê succède à Abdourahmane Sanoh à la tête du FNDC

Du sang neuf à la tête de la coordination du FNDC a écrit Ibrahima sur sa page.

Par le biais d’une déclaration publiée ce jeudi 3 février au terme d’un séjour de travail, le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) a annoncé la fin de missions de son coordinateur national, Abdourahmane Sanoh qui a passé le flambeau à Oumar Sylla, alias Foniké Manguê.

Du 3 avril 2019, date de création du FNDC, à ce jour, beaucoup d’actes allant dans le sens à empêcher l’établissement d’une nouvelle Constitution et un 3ème mandat pour Alpha Condé, ont été posés sous l’égide du coordinateur sortant.

Pour Abdourahmane Sanoh, « c’était l’une des missions les plus exaltantes et les plus complexes qu’il lui ont été données de mener, mais aussi un pari personnel à gagner », mais qui, grâce au bon et sincère climat de travail de ses collaborateurs, aura été atteinte.

Fier des résultats obtenus dans le cadre de la lutte contre lune nouvelle Constitution, Abdourahmane Sanoh a soutenu que « les incidences croisées de tous ces résultats obtenus ont créé les conditions objectives d’un dénouement tragique de la crise du 3ème mandat, avant même la présidentielle du 18 octobre 2020 » car, « à défaut d’avoir empêché le 3ème mandat de Monsieur Alpha Condé, la lutte du FNDC aura créé un précédent tel qu’on pouvait affirmer que nul autre président qui s’engagera désormais dans une telle aventure politique, sans redouter une réaction, celle du peuple », a-t-il soutenu.

Cependant, cette passation de charges d’Abdourahmane Sanoh à Foniké Manguê ne présage pas un retrait de celui-ci du FNDC. L’ancien coordinateur a soutenu qu’il resterait aux côtés du FNDC pour apporter ses conseils à son successeur.

Ibrahim Diallo (FNDC).

Réagir