Pakistan : Imran Khan appelle ses partisans à se diriger vers la capitale

L’ancien Premier ministre pakistanais Imran Khan a appelé ce dimanche ses partisans à une marche pacifique vers Islamabad mercredi prochain pour réclamer de nouvelles élections.

L’appel de Khan intervient après une session marathon des dirigeants de son parti « Libération Insaf » dans la ville de Peshawar, au nord-ouest, où Khan a décrit la marche comme « une étape pour protéger la souveraineté du pays », et que « le vote qui l’a évincé était un complot organisé par les États-Unis ».

Dans son discours, Khan a exhorté « les autorités à ne pas s’opposer à la marche qui se renforcera à l’extérieur d’Islamabad avant de se diriger vers le centre-ville, et que ses partisans y resteront jusqu’à ce que le parlement soit dissous et que de nouvelles élections soient convoquées ».

L’ancien Premier ministre a été évincé lors d’un vote de défiance au Parlement par une coalition de grands partis politiques, après avoir occupé le poste pendant plus de trois ans et demi.

Khan a noté que « les USA l’ont visé à cause de ses choix en politique étrangère en faveur de la Russie et de la Chine, et sa visite en février à Moscou, où il s’est entretenu avec le président russe Vladimir Poutine ».

Il a déclaré : « Les États-Unis réfutent mes critiques acerbes de la guerre de Washington contre le terrorisme, tandis que le département d’État américain a nié toute implication dans la politique intérieure du Pakistan ».

source : Al Manar

Réagir