Accusé par le FNDC de reccevoir des ordres du CNRD de museler la presse, Boubacar Yacine invite les hommes des médias à plus de responsabilités (déclaration)

Il en a fallut juste quelques heures après l’alerte du FNDC sur une éventuelle volonté manifeste des autorités de la transion Guinéenne, de museler les organes de presse qui refuseraient de suivre les directives liberticides qui auraient été prises par la Direction de la Communication et de l’Information ( DCI) de la Présidence de la République et des chargés de communication de certains départements ministériels, pour que Boubacar Yacine Diallo, patron de la HAC manifeste une déclaration sur les antennes de la télévision nationale pour interpeller les journalistes  sur leurs responsabilités ainsi celles de leurs médias.

Dans sa déclaration, il est aussi revenu sur les violences souvents faites aux journalistes dans le cadre de leurs activités journalistiques.

Le lire: 

 » Nous invitons les hommes de médias à plus de responsabilités pour en finir avec les dérives notées dans le secteur. Il y a des journalistes, eux-mêmes qui commettes des dérapages mais il y a aussi des auditeurs qui interviennent notamment dans les émissions interactives. Il faut leur donner la parole, mais ne pas quand même permettre à ceux qui veulent mettre de l’huile sur le feu de le faire, parce que la Guinée est une est indivisible et elle doit être préserver. Donc, je voudrais, au nom de la Haute Autorité de la Communication, engager la responsabilité des patrons des médias, des associations de presse pour que les dérapages constatés cessent. C’est l’occasion de déplorer les violences souvent faites aux journalistes injustement. Ce qui ne doit pas se faire et nous le condamnons  »

Ci-dessous l’audio de son intervention:

Réagir