AFRIKENTREPRENEURS.COM
La Vraie Information, c'est ICI

Gaza: des groupes armés ont dérobé 66 millions d’euros à la Banque de Palestine, selon Le Monde

Des groupes armés palestiniens, dont l’un se revendiquant du groupe islamiste Hamas, ont dérobé le mois dernier un total de 66 millions d’euros dans les coffres de plusieurs agences bancaires de Gaza, rapporte samedi Le Monde.
 
Le quotidien français a eu accès à un document transmis par la Banque de Palestine « à certains partenaires internationaux » qui décrit des casses spectaculaires dont celui survenu dans sa principale agence dans la ville de Gaza.
 
Le 16 avril, des employés « ont constaté qu’un trou avait été foré dans le plafond de la salle des coffres », explique le journal, précisant que « les malfaiteurs ont mis la main sur des cassettes de distributeurs de billets, contenant l’équivalent de 2,8 millions d’euros en shekels israéliens ».
 
Le Monde poursuit: « Dès le lendemain matin, le 17 avril, +des groupes armés+ munis d’explosifs se sont de nouveau rendus dans le bâtiment » pour faire sauter le caisson de ciment coulé la veille pour protéger l’argent et ont ouvert trois coffres, « emportant l’équivalent de 29 millions d’euros en différentes devises ».
 
Le 18 avril, c’est la seconde agence, la plus importante du centre-ville, qui a été assaillie par un « commando » d’hommes se réclamant « des plus hautes autorités à Gaza », une formule qui désigne le Hamas, rappelle le journal, et est reparti « avec l’équivalent de 33,6 millions d’euros en shekels israéliens ».
 
Par ailleurs, l’armée israélienne a de son côté saisi dans l’enclave « une importante somme d’argent appartenant à l’institution« , selon les informations du Monde. Le quotidien cite aussi des médias israéliens, qui « avaient rapporté en février que le montant confisqué se chiffrait à plusieurs dizaines de millions de dollars et que l’opération visait à éviter que le Hamas ne mette la main sur cette somme ».
 
Le Monde décrit en outre les difficultés, en raison de la guerre, pour la Banque de Palestine de mettre à l’abri ses liquidités et pour les Gazaouis de se procurer de l’argent liquide.
 
« Seuls deux distributeurs de billets fonctionnent encore, à Rafah et à Deir Al-Balah (Sud), lorsqu’ils sont alimentés en électricité« , souligne le journal.
 
Enfin, « selon des témoignages de Gazaouis, corroborés par des enregistrements de caméras de surveillance, des hommes armés et masqués rançonnent les clients devant les distributeurs, exigeant un pourcentage de leurs retraits », explique le journal.

AFP

Les commentaires sont fermés.