Cour d’appel de Conakry : 27 auteurs présumés des violences à Sangaredi sont à la Barre

Banniere CBG

A la cour d’appel de Conakry, Les magistrats du tribunal de 1ère instance de Boké siègent depuis ce matin du mercredi 20 décembre 2017sur l’affaire dite de Sangaredi. En tout, 56 personnes interpellées puis inculpées sont traduites en justice pour vandalisme de biens  publics et privés.les faits remontent à novembre dernier suite à une coupure générale d’eau et d’électricité dans la localité. Dans la salle d’audience, 27 accusés majeurs  dont 5 femmes répondent des faits de rébellion et 29 autres mineurs sont renvoyés devant un tribunal pour enfant.

«Y’a eu le commissariat, la gendarmerie, la société générale vandalisés et complètement brulés et des véhicules calcinés. C’est pour quoi, on a envoyé des renforts qui ont  procédé  à des arrestations. Tous ont été pris dans les rues. Je vous assure, les dégâts qui sont faits à Sangaredi, si vous partez les voir, vous aurez les larmes aux yeux. Cela ne doit pas rester impuni » se défend Kadialiou Touré Procureur de la République près le TPI de Boké

A la barre, les droits de défense des  parties sont assurés. Les avocats de la partie civile tentent faire assoir la culpabilité des présumés et ceux de la défense minimisent les infractions. En clair, chacun de son côté, campe sur sa position.

Ces audiences vont durer plusieurs jours. Au terme des interrogatoires au cas par cas, chaque accusé va être situé sur son sort par le président audiencier.

 

Réagir