Cellou Dalein Diallo à la diaspora : « Il n’est pas question d’aller à un troisième mandat »

Banniere CBG

Depuis Birmingham (Angleterre) où il a animé un meeting le dimanche dernier, chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo,  a appelé la diaspora guinéenne à la résistance contre le projet du 3ème mandat.

Le président  de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée a fustigé à nouveau le régime Condé qu’il accuse de vouloir se maintenir au pouvoir.

« Alpha Condé a utilisé la division, la haine, la stigmatisation, l’exclusion ethnique pour régner. Aujourd’hui les guinéens ne veulent pas de lui. Il n’est pas question pour les guinéens d’aller à un troisième mandat. Vous devez renforcer le FNDC, y militer activement. Toute la lutte contre le troisième mandat se fera dans le cadre du front national pour la défense de la Constitution », a déclaré le chef de file de l’opposition.  

Selon lui, aucun guinéen ne veut du troisième manda : « croyez-moi, nous sommes prêts à mener le combat, barrer la route aux promoteurs du troisième mandat (…) Alpha Condé n’a rien fait de positif. Sauf s’emparer lui et son clan des ressources du pays, s’enrichir au détriment de l’amélioration des conditions de vie des guinéens. Nous n’allons pas lui permettre de s’octroyer une présidence à vie. Nous devons tous lutter (…). Nous devons redoubler d’efforts, pour qu’Alpha Condé ne s’octroie pas un troisième mandat ».

Si Alpha Condé poursuit-il, pensait par la corruption et l’intimidation, influencer tous les leaders d’opinions pour qu’ils soutiennent le troisième mandat, le résultat prouve le contraire.

« Les Kountigui de la basse côte, les imams se sont tous prononcés contre le troisième mandat. Nous voulons que monsieur Alpha Condé parte après ses deux mandats et qu’il laisse les guinéens choisir enfin librement leur président », a renchéri Cellou Dalein Diallo.

Thierno Amadou Oury BALDE

Réagir