Guinée: Le siège du RPG arc en ciel en ébullition ce samedi

Banniere CBG

C’est une assemblée générale tant attendue, car elle est la première après la nomination du nouveau gouvernement. Cette rencontre hebdomadaire du parti au pouvoir devait pouvoir donner clairement la position du RPG vis-à-vis de cette nouvelle équipe.

Préalablement, une manifestation d’un groupe de jeune était annoncée dans les couloirs, finalement elle fut étouffée à la dernière minute selon nos sources.

Pour marquer alors son soutien à cette équipe de Kassory Fofana, la cour du siège a fait son plein. Pour la circonstance, dix neuf membres de ce nouveau gouvernement à sa tête le chef de l’Etat étaient présents à cette rencontre tenue au siège du parti à Gbessia.

Au programme, un seul point était à l’ordre du jour de l’assemblée générale a précisé à l’entame Sanoussy Bantama Sow, président de séance. Le RPG par la voix du ministre des sports a réitéré toute la détermination des militants à rester derrière les idéaux du chef de l’Etat. Pour manifester sa joie, une grande mobilisation est prévue au palais du peuple après le mois saint de ramadan a-t-il indiqué.

Se réjouissant de l’accueil réservé à son gouvernement, le premier ministre Docteur Ibrahima Kassory Fofana a remercié la base tout en insistant sur le fait que son équipe après avoir obtenu le soutien politique du parti fera tout pour marquer la confiance du peuple.

Reconnaissant bien la faible représentativité des femmes dans ce nouveau gouvernement, le chef de l’Etat, le professeur Alpha Condé a mis l’occasion à profit pour présenter ces excuses à ces dernières. Dans son intervention, il précise que les femmes bénéficieront d’une grande promotion lors des prochaines nominations.

’Je sais que les femmes vous n’êtes pas contentes, mais j’ai dit au premier ministre de vous mettre en première ligne pour les prochaines promotions. Je veillerai personnellement à ce que vous soyez à des postes vous permettant de contrôler les ministres des détournements’’.

La récréation est terminée, indique le président guinéen. Plus question de tolérer les fauteurs de troubles a conclut le chef de l’Etat.

                                                                                 MLYansané

 

Réagir