Retour de Bah Oury à l’UFDG : <

Banniere CBG

Le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), Cellou Dalein Diallo, n’est pas prêt à se réconcilier avec Bah Oury. Ce dernier, contacté ce lundi 28 janvier par notre reporter, depuis Pita, a déclaré qu’il laisse la porte ouverte au dialogue.

D’entrée de jeux,  l’ancien ministre de la réconciliation nationale Bah Oury s’est dit près à réconcilier avec le chef de file de l’opposition guinéenne pour sortir le parti de la crise:  <<<Je maintiens ma position. Je suis disposé à tout moment à m’asseoir autour de la table avec Cellou Dalein Diallo pour envisager des voies et moyens de sortir l’UFDG de la crise. C’est une décision, une conviction personnelle>> a-t-il indiqué.

Rappelant que la justice a invalidé son exclusion du parti, il affirme que << déclarer que mon retour à l’UFDG est impossible, politiquement, c’est irresponsable. Intellectuellement, c’est très limité. Humainement, c’est une connerie>>

Bah Oury de poursuivre en rappelant que les militants de l’UFDG sont les maîtres du destin du parti. Il estime que ces derniers sont désormais face à deux choix après la sortie médiatique du chef de file de l’opposition à Paris.<<<Le premier choix, c’est de savoir s’ils veulent un parti qui rassemble, réconcilie, fédère, promeut la démocratie pour toute la Guinée et qui se met dans une position pour être une force alternative pour gouverner le pays. >> , a souligné l’ancien exilé politique avant d’ajouter ceci: <<< Le second choix qui se pose aux militants, c’est de savoir s’ils veulent rester dans le statu quo avec des dirigeants qui sont en train de faire en sorte que l’UFDG perde son âme, sa vocation et son identité >>.

Bah Oury souhaite que la grande majorité des militants optent pour un parti qui rassemble et qui est en phase avec les intérêts de la nation toute entière.

Amadou Tidiane Diallo

Réagir