Il faut aider la CRIEF à moraliser la gestion de la chose publique en Guinée (Cheick Sako)

Invité chez nos confrères d’espace Fm dans l’émission  » les Grandes Gueules » ce jeudi 14 avril 2022, Cheick Sako ancien ministre de la Justice & Garde des Sceaux sous Alpha Condé est revenu sur sa gestiondu départementde la justiceGuinéenne. Tout comme sur le fonctionnement actuel la CRIEF. Poir lui, il l faut accompagner la CRIEF dans la moralisation de la chose publique.

 » Il faut aider la CRIEF à moraliser la gestion de la chose publique en Guinée. Il faut le respect de la présomption d’innocence, le respect des règles de procédures, le respect des droits de la défense. Ça c’est indispensable. Personne n’est au-dessus de la loi . Je n’aime pas personnaliser les choses bien entendu. Et je pense qu »on doit laisser la CRIEF travailler. Malheureusement, il n’y a qu’une chambre d’instruction, peut-être qu’il faut voir les choses, qu’il faut créer une deuxième chambre pour ne pas qu’il y ait trop de lenteur dans les procédures. J’apprends qu’il n’y a pas beaucoup de greffiers et qu’il n’y a que 3 magistrats au parquet spécial. Il faut revoir tout cela . Je pense qu’il faut faire crédit à cette nouvelle juridiction et vous journalistes vous devez surtout surveiller leur travail. Si le travail n’est pas fait dans les règles de l’art, il faut le dénoncer bien entendu . Mais ne pas taper sur la juridiction. Le temps qu’elle fait le travail qui est conforme aux règles de procédures pénales en l’occurrence. C’est le cas du procureur spécial. J’ai vu que ces derniers temps on a tapé sur lui alors que moi j’ai vérifié les différents articles du code de procédure pénale, moi qui ai fait voter ce code à l’époque. Les articles 461, 462, 463 et 467, il est derrière la procédure bien entendu . » A-t-il souligné.

 

Réagir

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de oceanguinee.com