Mali (Guinée): plusieurs religieux interpellés… (les raisons)

Banniere CBG

Huit religieux de la confession wahabite ont été interpellés la semaine dernière à Mali. Les autorités locales les reprochaient d’avoir organisé des prières du vendredi dans un endroit non autorisé.

Ces religieux sont accusés d’avoir organisé des prières en dehors des mosquées autorisées. Chaque vendredi, ils se réunissaient dans une maison pour effectuer la grande prière à 14h (GMT).

« Certains musulmans ont voulu pratiquer l’islam selon leur convenance à Mali, sans déranger personne, mais les autorités ont arrêté le propriétaire du bâtiment et 7 autres personnes qui étaient avec lui. Ils ont été conduits à la gendarmerie » a confié à notre rédaction un proche de l’une des personnes interpellées.

L’interrogatoire de ces religieux s’est déroulé à la gendarmerie départementale de Mali. Grâce à une médiation menée par le vice-maire de Mali, les huit religieux ont été relaxés après qu’ils aient présenté des excuses.

« Des citoyens au nombre de 8, pendant un bon moment faisaient les prières de vendredi dans une concession, et non dans une mosquée comme il est recommandé. Cela a eu lieu pendant plusieurs semaines. Des gens se sont rendus compte, leurs proches parents d’ailleurs ont cherché à les dissuader sans succès. Tout dernièrement ils ont été interpellés par la gendarmerie pour interrogatoire, ils ont reconnu les faits. Ils ont avoué avoir fait plusieurs prières de vendredi dans un bâtiment derrière le camp de Mali », a declaré Elhadj Ousmane Dieng, le vice-maire de Mali.

Alpha Ousmane Bah

Correspondant régional d’Africaguinee.com

Réagir