Cité Minière de Sangaredi : la violence continue, 4 blessés par balles

Banniere CBG

Le calme n’est toujours pas revenu à Sangaredi, une cité minière située à plus de 300 km de la capitale Conakry. Ce Samedi 11 novembre, Des affrontements sont signalés dans plusieurs quartiers de la localité. La manifestation a pris une nouvelle tournure. Les jeunes surexcités qui réclament le retour de l’eau et de l’électricité se seraient attaqués à certaines installations appartenant à la Compagnie des Bauxites de Guinée, société minière qui opère sur le terrain. La maison du Directeur de la mine a été saccagée, des biens emportés et des bus de transports incendiés selon un confrère présent sur les lieux.

Les forces de sécurités déployées sur place auraient fait usage de leurs armes faisant 4 blessés par balle dans les rangs des manifestants.

Depuis jeudi dernier, Sangaredi est paralysé par un mouvement de révolte suite à une coupure générale d’électricité et d’eau. Des habitants mécontents  s’en sont pris à certains édifices publics. Le commissariat central et la brigade de gendarmerie ont payé les frais. Les archives ont été brulées et des armes emportées.

Réagir