Menace de grève dans le secteur éducatif ce lundi : la mise en garde du ministère de l’éducation nationale

Banniere CBG

Cours ou pas cours  ce lundi dans les écoles guinéennes ? Pour l’heure, difficile de répondre cette question. En effet, Depuis le 8 novembre dernier, le syndicat libre des enseignants de guinée SLEEG a décidé de suspendre son mot d’ordre de grève après un accord obtenu avec les autorités de l’éducation nationale. Sauf que deux membres suspendus du bureau exécutif dont le secrétaire Général Adjoint, et très influent au près de la base se sont désolidarisés de cette décision de leur organisation syndicale et ont appelé au déclenchement de la grève ce lundi 13 novembre 2017.

La position prise par ses 2 frondeurs agace le ministère de tutelle qui voit se profiler une grève générale dans le secteur éducatif au grand dam des élèves guinéens. Dans cette confusion, de nombreux enseignants contactés par notre rédaction comptent bouder les salles de classe ce lundi.

Dans une déclaration publiée ce soir sur la télévision nationale, le ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation a invité tous les enseignants à considérer l’avis de grève comme nul et nul effet. Il leur demande de maintenir le calme et la sérénité dans leur travail. Par ailleurs, le département du ministre Ibrahima Kalil Konaté met en garde et déclare qu’il tiendra pour responsable tout agitateur et fauteur de troubles de leurs actes et qu’ils seront exposés à des sanctions disciplinaires.

Réagir