Dernière minute : grève des enseignants, le CES en médiation mais le gouvernement toujours intraitable

Banniere CBG

Sous l’égide du conseil économique et social ‘’CES’’ dirigé par la syndicaliste Hadja Rabiatou Sérah Diallo, une réunion de concertation se tient en ce moment entre les syndicats dissidents, interpellés hier et à l’origine de la grève du syndicat libre des enseignants et chercheurs de guinée et les membres du bureau exécutif du SLECG. Au centre des échanges, Aplanir avant tout, les incompréhensions entre les acteurs syndicaux et ensuite trouver un moyen d’ouvrir  le dialogue avec les autorités afin de trouver une issue heureuse à la crise.

Ce pendant, dans la soirée, les ministres de l’éducation nationale, Ibrahima Kalil Konaté et celui de la justice, Maitre Cheick Sacko, avaient conjointement animé une conférence de presse au cours de la quelle, le caractère illégal de la grève a été rappelé. Pour ces ministres, l’Etat manque d’interlocuteurs puisque les structures syndicales de l’éducation notamment le SLECG ne se sentent pas concernées par mot d’ordre de grève. Une position qui ne facilitera sans doute pas l’ouverture des négociations entre les parties.

Ce lundi, la journée a été particulièrement mouvementée. Les affrontements entre les élèves mécontents et le forces de l’ordre ont fait un écolier tué et des blessés. Et la demain mardi risquer de connaitre de nouvelles perturbations si les mesures urgentes ne sont pas prises.

A suivre !

Réagir