Grève des enseignants : Pas de cours encore ce lundi, les élèves en colère sont dans la rue.

Banniere CBG

La situation reste très tendue dans plusieurs quartiers de la capitale au lendemain de l’interpellation des syndicalistes dissidents du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée SLECG, à l’origine de la grève des enseignants. Ce lundi, de nombreux élèves privés d’enseignants dans les établissements scolaires se sont déversés dans les rues pour dénoncer l’inertie des autorités face à cette  grève en cours.

De Kaloum à Matoto en passant Dixinn et Matam, on nous apprend des scènes violences. Des routes ont été barricadées par endroit et plusieurs sources affirment que la résidence privées du ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, au quartier Yimbaya dans la commune de Matoto a failli être attaquées par des jeunes élèves en colère.

Les forces de sécurité déployées sur les lieux ont empêchés, les élèves de parvenir  à leur faim.

Nous y reviendrons !

 

Réagir