Tribune/Forte croissance Économique en 2017 : le peuple pourra se montrer exigeant cette année !

Banniere CBG

C’est sans doute le projet phare de 2017 et le plus gros contrat de la Guinée depuis l’indépendance. 20 milliards de dollars, c’est ce que le géant chinois  s’apprête à investir dans les infrastructures en guinée dans le but de moderniser le pays. Un accord cadre qui offre en contre partie aux sociétés chinoises des permis d’exploitation minière en guinée. Les 1ers grands travaux de ce partenariat stratégique  pourraient commencer dès ce trimestre de la nouvelle année.

C’est le fruit de l’offensive diplomatique du Chef de l’Etat en direction des pays développés qui pourraient rapidement booster le développement socioéconomique du pays. C’est dans ce cadre d’ailleurs que s’est tenue à Paris dans la capitale française, les 16 et 17 novembre dernier, la rencontre du groupe consultatif sur le financement du plan national de développement économique et social (PNDES). Une assise qui a largement comblé les attentes des autorités guinéennes en témoignent les résultats obtenus.

Sur une prévision de 14 milliards pour 52 projets phares, les annonces de financement du PNDES ont franchi la barre de 21 milliards de Dollars. Un autre grand succès à mettre au compte de cette année à enjeu économique pour le  gouvernement. Ces projets et programmes inclus dans l’accord cadre avec la chine et dans le PNDES  amorceront le décollage de la Guinée à l’horizon 2020 selon les spécialistes. Toute fois, l’élaboration de projets bancables susceptibles d’intéressés les partenaires financiers est le passage obligé.

L’année 2017 qui s’achève a aussi permis à la guinée de se faire une santé économique appréciable à l’interne. Sorti de deux années  de désastre économique dû à la fièvre Ebola, le pays s’est vite relancé. Les reformes courageuses entreprises ont abouti à la formulation d’un programme avec le fonds monétaire international.  Des efforts de redressement économique  avec les régies financières de l’Etat notamment la douane et les impôts qui ont atteint un niveau de mobilisation des ressources intérieures record dans l’ordre de 10 mille milliards de FG. Ce qui du coup a stabilisé la croissance autour de 6,7 % dépassant ainsi les prévisions initiales qui étaient de l’ordre de 5, 8 %. L’inflation a également stagné aux alentours de 8,2%.

Par contre,  le guinéen moyen a du mal à jouir jusqu’à présent des retomber de toute cette embellie  économique : Le chômage est encore a un seuil très élevé, le panier de la ménagère a pris un sérieux coup en lien à la flambée incontrôlée des prix sur le marché et des soupçons de corruption pèsent sur certains secteurs.

Ainsi en cette nouvelle année qui commence déjà par des perturbations dans la desserte en courant électrique, le peuple pourra se montrer un peu exigeant vis à vis de nos gouvernants. Le contexte s’y prête.

Aux autorités d’agir conséquemment !

 

 

 

Réagir