Société civile/engagement citoyen: Des jeunes leaders de Conakry renforcent leur capacité

Banniere CBG

Frappée par le sous emploi et exposé au phénomène migratoire et aux manipulations politiques et sociales, la jeunesse guinéenne participe peu au développement du pays. Une triste réalité qui interpelle la plateforme nationale du mouvement citoyen « Ma Cause ». A Conakry, les jeunes leaders des 5 communes seront initiés au principe et engagement citoyen des acteurs de la société civile. La formation s’est ouverte ce mercredi 10 janvier 2018 dans sa 2ème composante. Il s’agit pour les organisateurs de préparer ces jeunes à promouvoir la paix, la bonne gouvernance et l’éducation citoyenne des populations dans leurs communes et quartiers.

« Nous disons dit que les citoyens doivent être préparés, leur capacité renforcée pour qu’ils participent à la conception, à la formulation et à la mise en œuvre des politiques publiques de développement »  dira Alhassane Camara, coordinateur général de la plateforme du mouvement citoyen ’’Ma Cause’’ à l’ouverture des travaux au palais du peuple.

Le leadership jeune et citoyenneté ainsi que les rôles et responsabilités des jeunes dans une construction démocratique sont les thèmes qui seront abordés par ces délégués de jeunesse au cours de ces 2 jours d’échange. Cette initiative réconforte le président du conseil national des organisations de la société civile guinéenne, Dr Dansa Kourouma qui estime que les différentes plateformes de la société civile ont besoin de s’affirmer davantage sur le terrain en acceptant de travailler ensemble.

« J’attends de ses jeunes, la constance dans le combat par ce que quand on vous donne cette formation et que le lendemain vous adhérez à un parti politique, vous avez gaspillé les ressources, la philosophie, et la volonté qui a caractérisé cette formation. Ensuite, de travailler ensemble. Vous savez le problème de la société civile, on n’est pas arrivé encore à travailler ensemble. Travailler ensemble règle la question de la complémentarité et satisfait les citoyens ».

Ce programme de renforcement de capacité des jeunes qui a touché les 131 quartiers de Conakry vise la création d’une dynamique nouvelle dénommée « Nouveau type de Guinéen ». Un nouveau type de Guinéen qui connait ses droits et devoirs dans la société.

Il faut souligner que cette session de formation a été financée par la fondation KPC pour l’humanitaire.

Réagir