Cour des comptes de Guinée : un rapport accablant sur les comptables publics des EPA et des collectivités locales

Banniere CBG

C’est dans les locaux de son institution, implantée, en plein de cœur de Kaloum, le centre administratif des affaires, que le premier président de la cour des comptes de guinée a animé un point de presse. Devant des nombreux confrères réunis pour la circonstance, Mohamed Diarhé a présenté, le tout 1er Rapport d’activité de la cour des comptes depuis son installation, il y a 2 ans aujourd’hui. Un rapport détaillé qui  fait l’état du fonctionnement des comptabilités publiques  en guinée qui regroupent les comptables principaux de l’état, les comptables des Établissement publics administratifs et les comptables publics des collectivités locales et territoriales.

En ce qui concerne le contrôle sur la gestion de ces comptables publics, la cour des comptes s’est heurtée à d’énormes difficultés sur le terrain liées notamment à la déclaration des comptes au près de la CCG, souligne l’ancien ministre de l’économie et des finances.

« Depuis l’indépendance aucun compte d’un comptable public n’a été examiné et jugé en guinée (…….). Et comme dans ses conditions, la cour des comptes doit commencer à juger les comptes des comptables publics de 2011 à 2016, nous avons essayé de faire le point sur ces comptes. Nous nous sommes rendu compte que pour les comptables principaux, les 13, il n’y avait pas assez de problème, ils produisent leur comptabilité de 2011 à nos jours dans les délais.  Par contre au niveau des Établissements publics administratifs ‘’EPA’’, vous avez les chiffres, je ne pense pas si ça dépasse les 30%, il y a problème, au niveau des collectivités locales, il y a problème ».

La publication de ce rapport vise ainsi à inviter les principaux gestionnaires des comptes publics à se soumettre au principe de reddition des comptes. Et sur le cas des comptables au niveau des EPA et des collectivités locales qui peinent à se conformer aux règles en la matière, le premier président de la CCG avertit.

« Ils vont recevoir tous, ce rapport,  Qu’ils (les comptes principaux des EPA et des collectivités locales) sachent qu’ils sont toujours redevables auprès de la cour des comptes. Après la création de la cour des comptes tant qu’un compte d’un comptable public ne fait pas objet d’examen et de jugement ici, et d’un arrêt et ensuite, on dit au comptable public, oui , vous êtes déchargés de votre gestion, il y a toujours quelque chose qui cour sur la tête du comptable. Tout comptable public pour le quel les comptes n’ont pas été jugés de 2011 jusqu’à maintenant, même 10 ans après il y a toujours une menace sur leur comptabilité ».

Et à l’ancien ministre de se montrer optimiste

« Nous estimons que les lettres de relance que nous avons envoyé et aussi les discussions que nous avons eu avec eux, cette  situation va évoluer ».

Réagir