Justice : les vérités de Maitre Cheick Sacko aux populations de la Haute Guinée!

Banniere CBG

Dans la région de Kankan, les praticiens du droit peinent à exercer correctement leur activité au niveau des différentes juridictions. L’autorité judiciaire est souvent  mise à rude épreuve. En plus de la fréquence des vindictes populaires en Haute Guinée, on constate un refus systématique de la part des citoyens en conflit avec la loi, à répondre à la convocation. La situation agace le personnel judiciaire de la région et ministre de la justice, garde des sceaux. Profitant de la remise solennelle du nouveau palais de justice de Siguiri en ce jour du 14 janvier 2018, Maitre Cheick Sacko a envoyé un message clair du gouvernement aux populations de la région de Kankan.

« Quand on dit reforme, il faut que les citoyens aient confiance à la justice, il faut que le citoyens respectent aussi la justice. Nous, nous faisons le ménage au sein de la justice. Les magistrats savent ce qui les attend s’ils ne respectent pas loi ou s’ils font, œuvre de corruption.  A côté de cela, il faut que la population de la Haute guinée  respecte la justice. Quand les gens sont convoqués à la justice, il faut qu’ils viennent. Ce n’est pas la peine qu’ils aillent chercher leur grand-père ou leur grand-mère, leur ami, ou ils sont amis du ministre ou d’un juge pour ne pas venir. C’est un peu le défaut en Haute Guinée. Quand les gens sont convoqués à la justice, ils pensent qu’ils sont dessus de la loi, ils refusent de venir. A Kankan, on est obligé d’envoyer les huissiers, les officiers de police judiciaire, pour  ramener les gens. Ça ! Ce n’est pas acceptable. Donc, il faut que, dans notre région, les gens respectent la justice, respectent la loi. S’ils ne le font pas il y aura des sanctions. Et ça ! c’est très clair, c’est un message du gouvernement, du président de la République que je tenais à distiller dans notre pays ».

Réagir