“La suprématie quantique” – Le nouveau superordinateur chinois “est 10 milliards de fois plus rapide” que celui de Google

Banniere CBG

L’Amérique est engagée dans une course à l’informatique quantique avec la Chine. Les derniers développements des scientifiques chinois montrent une “percée informatique significative, réalisant un avantage en matière d’informatique quantique”, selon l’agence de presse Xinhua, un média d’État.

Jeudi, le principal groupe de recherche quantique chinois a publié un nouvel article de recherche dans la revue Science, intitulé “Avantage de l’informatique quantique grâce aux photons”, qui décrit comment un prototype d’ordinateur quantique a détecté jusqu’à 76 photons par échantillonnage de boson gaussien (GBS), un algorithme de simulation standard, a déclaré Xinhua, ajoutant que sa capacité à te des problèmes complexes est exponentiellement plus rapide que la plupart des superordinateurs.

Baptisé “Jiuzhang”, le prototype de supercalculateur peut effectuer des GBS à grande échelle 100 000 milliards de fois plus vite que le supercalculateur le plus rapide du monde. Les chercheurs ont déclaré que leur prototype fonctionne 10 milliards de fois plus vite que l’ordinateur quantique qui utilise 53 bits développé par Google.

Cette réalisation suggère que la Chine est sur la voie de l’informatique quantique à grande échelle – un bond en avant dans l’avantage informatique, autrement dit la “suprématie quantique”, qui pourrait un jour désavantager les États-Unis sur le champ de bataille moderne.

“L’avantage de l’informatique quantique est comme un palier”, a déclaré Lu Chaoyang, professeur de l’université des sciences et des technologies de Chine.

Selon M. Chaoyang, “cela signifie que, lorsque la capacité d’un nouveau prototype d’ordinateur quantique dépasse celle de l’ordinateur traditionnel le plus puissant pour traiter une tâche particulière, cela prouve qu’il pourra éventuellement faire des percées dans de multiples autres domaines”.

Les lecteurs devraient oublier la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine et accepter que deux chaînes d’approvisionnement mondiales sont en cours de réalisation – le plus grand développement ici est de savoir qui va gagner la guerre de l’informatique quantique alors que la guerre froide 2.0 se poursuit.

Il est donc logique que l’administration Trump ait investi un milliard de dollars dans l’informatique quantique l’année dernière. Il y a également eu des discussions au sein du Pentagone pour sécuriser ces ordinateurs rapides afin de les préparer à la guerre spatiale.

Aube Digitale

Réagir