Mort de Thierno Mamadou Diallo : A notre connaissance monsieur Charles Wright n’est pas le porte-parole de la famille Diallo » Koundouno

Intervenant ce matin chez nos confrères de FIM fm dans l’émission « le Mirador « , Sékou Koundouno,  responsable stratégique du FNDC,  sur l’assassinat du jeune Thierno Mamadou Diallo, n’a pas manqué à afficher son étonnement suite aux propos tenus par le procureur près la Cour d’Appel de Conakry, Alphonse Charles Wright.

Pour lui, monsieur Charles Wright n’est pas le porte parole de la famille du jeune Thierno.

« … A notre connaissance monsieur Charles Wright n’est pas le porte-parole de la famille Diallo. Le FNDC est une organisation citoyenne résolument engagé au respect des valeurs et principes, nous avons une responsabilité sociétale qui dépasse même l’entendement de nos frontières. Toutes questions liée à l’injustice nous sommes au-devant de la scène afin que l’impunité puisse être dans notre pays un sacerdoce c’est pourquoi à notre niveau dès les premières heures nous avons pris notre responsabilité à aller vers la famille et à nous engager à mettre la pression sur les autorités pour que plus jamais dans notre pays on ne connaisse plus dans le maintien d’ordre des cas de mort. Donc disons tout simplement au procureur général que les actions du FNDC n’ont pas commencé aujourd’hui, nous n’avons pas besoin de récupération sociale parce que nous nous battons dans ce sens depuis longtemps.

Nous lui disons tout de même que quand il était juge auprès du Tribunal de première instance de Dixinn, nous avons été la première organisation à prendre sa défense parce qu’il était intimidé et menacé dans sa sécurité, on n’a pas demandé son accord pour prendre position pour lui ». A fait savoir Sékou Koundouno.

Réagir