Violence du 20 Février 2017: Le COJEDEV publie son Rapport

Banniere CBG

Le consortium des associations des jeunes pour la défense des victimes de violences en Guinée en partenariat avec le centre guinéen de promotion des droits de L’homme a procédé ce jeudi à la publication du rapport sur les émeutes du 20 et21 février 2017.
Ce rapport de 27 pages met en exergue disent-ils les bavures enregistrées lors de la grève des enseignants.

C’est un document de 27 pages qui a été présenté aux journalistes par les membres du consortium des associations des jeunes pour la défense des violences des victimes survenues dans la capitale Conakry. Lors de la grève des syndicats et les jours qui ont suivi. Selon ces ONG, les forces de l’ordre n’ont pas été à la hauteur pour contenir la situation d’où les dérapages enregistrés.
Malgré les pertes matérielles en vies humaines le consortium des associations des jeunes pour la défense des victimes de violence en guinée estime qu’aucune enquête sérieuse n’est en cour pour situer les responsabilités. C’est pourquoi en terme de recommandation, ces ONG de défense des droits de l’homme appelle L’Etat a s’investir d’avantage pour mener les enquêtes.

Si ces recommandations ne sont pas prisent en comptent ;c es ONG entendent porter plainte contre l’Etat au niveau des juridictions nationales et internationales.

Réagir