Communales d’hier : l’opposition crie déjà à une fraude massive

Quelques six millions de  guinéens étaient appelés aux urnes hier dimanche 04 février 2018 pour renouveler les conseillers communaux dans les 142 mairies que compte le pays. Le scrutin s’est globalement bien déroulé se sont félicités la Commission Electorale Nationale Indépendante ‘’CENI’’ et des observateurs de la société civile.

Pendant que la centralisation des votes au niveau des commissions administratives de centralisation des votes  ‘’CACV’’ est en cours à l’issu du dépouillement, Plusieurs voix de l’opposition se lèvent  pour dénoncer une mascarade électorale.

C’est le cas de l’Union des Forces Républicaines ‘’UFR’’ de l’ancien premier ministre. Sidya Touré accuse des administrateurs territoriaux de s’être impliqués dans les opérations alors qu’ils n’en ont aucun droit. Egalement, A Kaloum, Boké, Labé et dans certaines certains circonscriptions électorales de la Haute Guinée, des bourrages d’urnes sont mêmes signalés.

Le leader de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée  ‘’UFDG’’, principal parti d’opposition de Cellou Dalein Diallo, tout en restant prudent, invite ses militants à rester mobiliser pour refuser toute manipulation de résultats  des communales.

Pour l’heure, l’opposition n’a pas de preuves palpables sur ces accusations de fraude électorale.

Affaire à suivre !

 

Réagir

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de oceanguinee.com